En piste !

Publié le par © Fred

Je me répète, penseront peut-être certains. Mais quoi de plus vrai : la piste ne triche pas avec le coureur. Elle lui révèle, en toute franchise, son niveau de forme actuel. C’est en tous ce que je me suis dit en refoulant la piste la semaine dernière, après l’avoir désertée de longs mois.

 

C’est toujours un plaisir de retrouver la piste, même si on sait qu’on n’y va pas pour se faire du bien ! La semaine dernière, j’ai enchainé deux entrainements : 6*500m (récup 100m trot) le vendredi et, le lendemain, une séance plus atypique : 2x1000m (récup 2' trot) – 1x2000m (récup 3' trot) – 2x1000m. Au final, j’estime m’en être plutôt pas mal sorti pour ce retour sur le tartan : les 500m ont été réalisés entre 1’34’’ et 1’36’’. Le lendemain, il fallait que les jambes tiennent : j’ai donc démarré les 2ers 1000m de manière plutôt sage (3’32’’-3'30’’) avant d’entamer le 2000m, toujours difficile à gérer seul (7’13’’).

 

Positif pour du « negative »

Après ce 2000m, je sens que je vais finir fort. Non pas que je ne sois pas fatigué, mais je me sens fort mentalement. Je sais qu’en positivant, je peux réaliser cette séance en « négative split », c’est-à-dire en finissant la séance sur un rythme plus élevé que je ne l’ai commencée. Effectivement, je termine les deux derniers 1000m en 3’22’’ et 3’23’’. Il m’en restait donc encore sous la semelle…mais aussi dans la tête ! Et c’est bien là qu’on fait souvent la différence

En piste !

Publié dans Entrainements

Commenter cet article