Je suis venu te dire...

Publié le par © Fredrun

À toi l'inconnu que je ne pouvais suivre
À toi le collègue qui me narguait dans le vestiaire
À toi qui pense me mettre une mine à Aubergenville

À toi qui est certain de me surclasser sur 800
À toi qui me croyait fini
Je suis venu te dire que je m'entraîne
Tu suffoques, tu blêmis à présent qu'a sonné l'heure
Car tu sais que contre moi, il faudra mettre le paquet.

À toi qui est aujourd'hui blessé et qui ne peut fouler le bitume
Je suis venu te dire que je m'entraîne
Tu te souviens des jours heureux et tu pleures
Mais garde le moral et sois fort comme je l'ai été dans de pareils moments.

À toi qui est régulièrement venu aux nouvelles
A toi qui est à mes côtés depuis le début

A toi qui me suis de près ou de loin
Je suis venu te dire que je m'entraîne
Et tes larmes n'y pourront rien changer
Mais sache que je t'en suis hautement reconnaissant.

Je suis venu te dire...

Publié dans Forme

Commenter cet article

Patdakat 10/10/2017 14:10

Je cours, moi non plus....