Jean-Paul Cerezo : solitaire mais exemplaire !

Publié le par © Fredrun

Les années passent. Les décennies aussi. Mais lui reste. Fidèle à lui-même et à sa passion, toujours intacte : la course à pied. Jean-Paul Cerezo est un homme discret et solitaire ; il n'en reste pas moins un homme ouvert et attachant qui, du haut de ses 65 ans, continue à représenter avec ardeur et fierté son club. Un bel exemple de longévité et de détermination pour tous les coureurs que nous sommes. Interview !

Comment as-tu débuté dans la course à pied ?

Mon parcours d’athlète est intimement lié à celui de ma vie professionnelle. Je me suis mis à la course à pied à 22 ans quand j’ai démarré ma carrière de cheminot à la SNCF en région parisienne.  

Pourquoi intimement lié ?

D’abord parce que, pendant 20 ans, j’ai travaillé en 3x8 dans un centre de triage de trains de marchandises. Il a fallu que j’adapte mes entrainements à ces contraintes d’horaires. Ensuite, au sein de l’entreprise, j’ai eu la chance de vivre de grands moments sportifs en participant avec d’autres cheminots à de nombreuses courses. Aujourd’hui encore, même retraité, je continue à participer à des compétitions de cheminot.

Quid de ton parcours en club ?

J’ai fait mes débuts à l’US Argenteuil. C’est dans ce club que j’ai découvert la piste et que j’y ai pris goût. C’était en 1975. J’ai alors participé à de nombreuses compétitions, sur toutes distances du 1 500m jusqu’au 10 000 m ! En 1986, j’ai intégré le club de Cormeilles et en 1991 celui de Taverny avant de rejoindre l’EACPA en 2005.

A 65 ans, tu attaques une nouvelle saison de cross. Une discipline que tu apprécies particulièrement…

Oui, depuis mes débuts, j’ai toujours été attiré par les cross. Cette motivation ne m'a jamais quittée et est ancrée en moi. C’est une discipline qui demande de l’abnégation et d’aller puiser au plus profond de soi-même. Malgré le poids des années et les souffrances endurées par le corps, je ressens dans la recherche de cet effort une forme de plénitude morale et de joie intérieure.

Combien de fois par semaine t’entraines-tu ?

5 à 6 fois. On ne me voit pas souvent au club car je ressens un besoin de m’isoler. Je pense que c’est dû à mon tempérament et à mon histoire. J’ai souvent travaillé seul et j’ai toujours été amené, de par mes contraintes professionnelles, à m’entrainer seul. Aujourd’hui, ma vie de vie de famille avec enfants et petits enfants est intense et m'oblige à être souvent absent du club. Néanmoins, le dimanche matin, je fais le maximum pour participer aux entrainements collectifs. C’est toujours un réel plaisir.

Tu t’investis aussi dans le club pour les jeunes…

Oui tout à fait. L’EACPA est un grand club où je pense chacun a un rôle à jouer. Ma devise : « nous avons des droits mais aussi des devoirs ». Alors, à l’approche de ma retraite, j’ai souhaité passer le diplôme d'entraineur des moins de 12 ans afin de transmettre aux enfants les valeurs humaines et sportives de notre sport.

Quels sont tes objectifs cette saison ?

Participer aux championnats de France sur cross, 10km et semi-marathon ! J’aimerais également participer au championnat d'Europe sur piste à Venise en mai prochain !

Qu’est-ce qui te fait pousse à courir après toutes ces années ?

La course à pied m’a apporté tellement de bonheur dans la vie.  J’ai toujours été soutenu par mon épouse et ma famille. C’est à eux que je pense quand je cours et ils me poussent à donner le meilleur à chacune de mes courses. Les encouragements aussi me font beaucoup de bien lorsque je fais des compétitions. Ma plus grande fierté d’ailleurs est que même aujourd’hui, à 65 ans, j’entends des « Allez Jean-Paul ». Ce qui prouve que, malgré le temps qui passe, les gens ne m’ont pas oublié…

Ses records sur piste

1500m : 4’35’’
3000m : 9’16’’
3000m steeple : 10’25’’
5000m : 15’59’’
10000 m : 33’27’’

Ses records sur route

10km : 32’25’’
Semi-marathon : 1h12
25km : 1h26
Marathon : 2h40

Jean-Paul Cerezo : solitaire mais exemplaire !
Jean-Paul Cerezo : solitaire mais exemplaire !
Jean-Paul Cerezo : solitaire mais exemplaire !
Jean-Paul Cerezo : solitaire mais exemplaire !
Jean-Paul Cerezo : solitaire mais exemplaire !
Jean-Paul Cerezo : solitaire mais exemplaire !
Jean-Paul Cerezo : solitaire mais exemplaire !

Publié dans Interviews

Commenter cet article

Christine 27/07/2019 15:08

Jean-Paul mon voisin gruissanais, un homme extra...ordinaire!!!

Carole 11/01/2019 18:29

Quel beau portrait et source d'inspiration sportive !
Merci pour ce partage ;-)

Olivier 11/01/2019 18:19

Jean-Paul a gardé l’envie et la fougue d’un cadet !