Clause du grand-père !

Publié le par © Fredrun

Ce dimanche 22 décembre se déroule le traditionnel cross au bois de Cergy organisé par l’EACPA. Une édition à laquelle je ne répondrai pas présent pour raison familiale…

Je n’avais aucune raison de ne pas prendre part à cette manifestation…sportive. Aucune raison de battre en retraite. Sauf peut-être celle d’un rendez-vous à ne pas manquer : le traditionnel repas de fin d’année organisé par le grand-père… de mes enfants.  Et avec un repas gargantuesque au programme, c’est évident que les régimes spéciaux des uns et des autres ne seront pas de la partie.

Alors pour anticiper ces écarts culinaires, ce soir j’improvisais une séance sur piste. Je ne compte plus les mois années où je n’avais plus fouler cette piste sur les hauteurs de Cormeilles. Au programme : 4x1000m avec 200m de récup’. Ca fait un bail que je ne m’étais pas amusé sur le tartan et ca se sent : les deux premiers km sont effectués en 3’40’’ et 3’41’’. « Allez Fred, pas de clause du grand-père qui vaille » me dis-je ! Pas besoin de simulateur, c’est un rythme de retraité ! Faut que je me fasse violence. Le troisième est un peu plus rapide 3’37’’. Avant d’attaquer le dernier kilo, j’aperçois ma bien aimée s’installer dans les gradins. Cela me reboost : je termine en 3’32’’.

Fin de séance, pas de douleur, de la motivation… Et dire qu’il y a quelques mois j’envisageais  une retraite anticipée pour cause de pénibilité ! Et si 43 ans était l’âge pivot ? Celui d’un nouveau départ, avec enfin de belles perspectives sportives ! Ça méritait bien un bon vieux DAB, un DAB de grand-père quoi !

Clause du grand-père !

Publié dans Entrainements

Commenter cet article