Cours toujours…prêt !

Publié le par © Fred

courstoujours.jpgCe vendredi 8 juin 2012, c'est la journée européenne de l'obésité. En France, c'est près de 15% des adultes et 3,5% des enfants qui sont touchés par l'obésité. La raison majeure ? Le coût trop élevé de l'alimentation dite "saine", notamment des fruits et légumes, et le manque d'accès aux soins et… la pratique d'une activité sportive !


Ah nous y voilà ! Le sport ! Mais au fait, et si le sport n’était pas si bon que ça pour la santé, s’il pouvait se révéler plus dangereux qu’on ne l’imagine ? En effet, à en croire certaines émissions télévisées, il n’est pas forcément bon de faire du sport en général et de la course à pied en particulier. Attention à l’addiction, aux traumatismes musculaires, à l’isolement, …bref attention aux dangers inhérents à la pratique du running ! Je vous rassure, chers lecteurs et/ou coureurs, la pratique du running, même de manière intensive, n’est pas à craindre. Les bienfaits de la course à pied ne sont plus à démontrer. En faire l'inventaire serait long et fastidieux mais rappelons tout de même les principaux : hygiène de vie, évacuation du stress, renforcement musculaire, diminution du risque d'accident cardiaque, baisse de la tension artérielle, perte de poids, mais aussi épanouissement personnel, bien être général, non sans oublier les valeurs universelles du sport dans lesquelles la plupart des coureurs se reconnait (courage, humilité, respect des autres, dépassement de soi, etc.).

 

Bref, on l’aura compris, pratiquer une activité sportive, la course en particulier, est bon pour la santé. Certes, comme dans tous les domaines, il y a des risques d’extrémisme. Je ne développerai pas ce point, considérant que les extrémistes sont marginaux. Je suis heureux de courir et je me sens même privilégié. Courir procure un profond sentiment d’épanouissement, d’accomplissement de soi et de réussite. Courir exige beaucoup de générosité dans l’effort et de persévérance mais aboutit indéniablement à des améliorations des qualités physiques et morales, qu’aucune autre activité ne peut procurer….alors vite, allez courir !

A lire par ailleurs

 "30 bonnes raisons pour courir et faire du sport" par Jean-Pierre de Mondenard, médecin du sport

 

 

 

 

Publié dans Forme

Commenter cet article

fred0 11/06/2012 16:27


Ce n'est pas compliqué, des journalistes non-sportifs, à l'image du présentateur bedonnant, des "études" sur des pratiques sportives extrêmes et minoritaires, et la conclusion de 80% des
téléspectateurs non-sportifs sera que le sport n'est pas forcément bon et qu'ils ont bien raison de ne pas s'y mettre...


Et après on nous parle de promouvoir le sport à l'école, mais quand les parents ne sont pas déjà un minimum actifs, ça ne va pas être facile de faire bouger leurs gamins!

Sandrunning 10/06/2012 21:19


J'ai vu le documentaire dont tu m'as parlé.


Je ne comprends toujours pas comment, dans un monde où on a de cesse de répéter qu'on ne fait pas suffisamment de sport, on puisse tout naturellement parler des méfaits du sport et, à travers ce
reportage, déconseiller la pratique de la course à pied, ou d'un autre sport.


Comment peut-on le justifier alors que l'addiction, au sens négatif du terme, ne concerne qu'une faible minorité ? L'addiction, dans le sens où on pratique notre sport, n'apporte que plaisir,
satisfaction et nous permet de libérer cette dose souvent trop concentrée de stress et d'ondes négatives. Mais tout ça tu l'expliques très bien dans ton post :-)


Alors, d'accord avec toi : allez courir ! courons !

© Fred 11/06/2012 21:07



Il faut croire que parler de sport en bien n'intéresse pas les média... quel dommage il y aurait tant de belles histoires à raconter...



Olivier 08/06/2012 22:06


De nombreux éléments pertinents dans ton analyse de la course à pied. Il
faudrait la transmettre aux « chefs » (je n’aime pas ce mot !...) en charge du reportage sur l’addiction au sport.