Givré mais pas fêlé !

Publié le par © Fred

fred-neige-janvier-2013.jpgDepuis plusieurs jours, la neige et le froid se sont installés sur la France. Pas facile dans ces conditions de respecter le plan d’entrainement fixé. Alors il faut savoir improviser des séances à la carte, même sur un sol enneigé ou givré. Au risque de se faire passer pour un fêlé !

 

Malgré la neige qui tombe, ce vendredi soir, je ne peux pas reporter ma séance. Je ne compte que deux footing (de 35mn et 45mn) à mon actif cette semaine. J’ai besoin d’une séance de « qualité » en vue des régionaux de cross qui approchent à grands pas. Je ne me pose donc pas de questions et sors, bien vêtu, au parc Youri Gagarine de Sartrouville. La séance improvisée : des pyramides (1’-2’-3’-5’-3’-2’-1’ avec 1mn de récup entre chaque). Le cardio travaille à plein régime, ce qui me permet de limiter la sensation de froid due aux flocons de neige qui viennent me heurter le visage. Les quelques passants ou voiture que je croise doivent se dire que je suis givré d’aller courir par un froid pareil !


2013-01-19 10.18.13Lendemain matin, reboote ! Je profite des premières heures de la matinée pour aller faire un petit jog tranquille de 40mn. La neige, tombée toute la nuit, recouvre routes, chemins et sentiers. On trouve toujours des fausses bonnes excuses pour ne pas aller s’entrainer. Pourtant, si l’on veut atteindre les objectifs que l’on se fixe, il faut faire fi des conditions météo. Je vais donc courir sur les hauteurs de Cormeilles et je ne le regrette pas : les paysages sont somptueux !  Pas un bruit, juste celui de mes pas qui s’enfoncent dans la neige. Seul dans la nature (enfin sans compter le paparazzi...), je savoure alors ces instants de bonheur pur et simple.


photo fred balai janvier 2013Dimanche au réveil, je comprends qu’il ne sera pas malheureusement pas possible de réaliser mon entrainement hebdomadaire avec les collègues du club. Il a de nouveau neigé toute la nuit. Pas question de prendre la voiture pour me rendre à Cergy. Les routes sont impraticables et les risques de verglas sont importants. Je ne suis pas fêlé et me résigne à reporter ma séance au soir. Direction le Parc Youri Gagarine, « repeint » tout en blanc. Le décor magnifique, la luminosité incroyable en pleine nuit, c’est presque « magique ». Je réalise « paisiblement » mes côtes, seuls quelques cris et rires d’enfants dévalant les pentes viennent troubler la quiétude du lieu. De retour à la maison, j’enchaine avec une séance « déblayage » ! Balai brosse à la main, je déblaie énergiquement toute la neige accumulée devant chez moi. Ca aussi, ça fait partie de l’entrainement, me dis-je ! Les gens, quant à eux, doivent se dire que je suis « fada » !

Publié dans Entrainements

Commenter cet article