Les années coup de cœur !

Publié le par © Fred

 

coup de coeurVendredi 28 octobre 2011, 13h30. Stade Paul Faber, Paris 17ème. Me voilà prêt, en compagnie de Stéphane, à effectuer ma séance. Il est rare que je fasse un entrainement piste à l’heure du déjeuner. Mais, ce soir, je retrouve mes anciens potes du Lycée Jules Siegfried, la fameuse bande des « rato boys » ! Nous étions six potes, toujours prêt à nous afficher devant les autres, surtout les filles, et ce juste pour le plaisir. C’était l’époque de l’insouciance, des déconnades, les années coup de cœur en somme ! Alors pour ne pas rater cette belle soirée en perspective, je me motive à faire ma séance en plein soleil (18°) et entraine avec moi Stéphane, un coureur des Etoiles du 8ème. Au menu : 2 série de 3*800m (récup 2’30’’ entre chaque 800m).

 

(Presque) comme à la belle époque !

En regardant mes carnets d’entrainements que je conserve précieusement, je constate qu’en décembre 2003, j’ai fait la même séance. Les chronos me laissent aujourd’hui rêveur : en moyenne des 800m effecutés en 2'31''. Une époque où mon cœur était mis à rude épreuve : avec 2 à 3 entrainements piste par semaine, le cœur était constamment sollicité, battait à un rythme effréné, bref c’était les années « coups de cœur » ! Quelques années plus tard, le coeur et les muscles ont vieilli mais la volonté reste identique. Tout est histoire de motivation et de mental. Aujourd’hui, l’objectif est de pouvoir faire mes 800m entre 2’40’’ et 2’45’’. Sur le 1er, je m’enflamme, et part vite comme aux plus belles heures de ma carrière ! 2’33’’ sur le 1er, beau chrono mais je sens que je vais ralentir sur les prochains ne pouvant pas tenir à ce rythme. Les deux autres sont conformes aux prévisions : 2’44’’ et 2’43’’. On récupère 5mn avant de reprendre la seconde série. Stéphane souffre aussi mais s’accroche comme il peut. Il a encore du jus et le démontrera sur la fin. Moi, je finis bien aussi, assurant mes 3 autres 800m en 2’42’’ – 2’42’’ et 2’35’’ dans le dernier (2’40’’ pour Stéphane).

 

C'en est terminé pour aujourd'hui...enfin pour ce qui est de la course. Car le soir même, nous nous retrouvons entre potes. Et comme prévu, nous avons rigolé, nous sommes affichés comme aux plus belles heures (en plein restaurant, mais chut...je ne dévoilerai rien des affiches, cela restera dans le secret du groupe), et ce rien que pour le plaisir ! Dans la course à pied ou dans la vie, si le corps vieilli, faut savoir compenser en restant jeune dans sa tête, parole de rato boys !

 

 

Les rato boys - 1994

rato_boys.JPG

 

Les mêmes...17 ans plus tard !

rato-boys-small.jpg

Publié dans Entrainements

Commenter cet article

Kamel 02/11/2011 09:34



Une soirée inoubliable ... qui en appelle beaucoup d'autres !!


Les princes du rateau, les stars de l'affiche, les experts du ridicule ne pouvaient avoir d'autre destinée que de se retrouver et poursuivre ce mouvement qui n'aurait jamais dû s'interrompre.


L'humiliation pour faire marrer les copains est notre règle de vie...Rateau boy à la vie à la mort !



© Fred 03/11/2011 12:28



Effectivement Kamel, ce fut une belle soirée. Nous avons bien ri comme au bon vieux temps, et surtout que de belles affiches, on n'a pas perdu la main en 17 ans !