« No pain, no gain » ?

Publié le par © Fred

painAprès 15 jours de repos sportif, je me suis remis au jog ce mardi bien avant l’aube : au programme, un léger footing de 30 mn. La douleur, où plutôt la gène étant persistante, je me suis décidé, hier soir, à aller consulter un ostéopathe. La séance a duré plus de 30mn. Debout, allongé sur le côté, sur le dos, … l’ostéo m’a manipulé dans tous les sens. Il m’a fait craquer certaines vertèbres, a recherché des points de blocage et rééquilibré la mécanique corporelle.

 

Lavage à main !

En fin de séance, l’ostéopathe me dit qu’il va maintenant « laver la tendinite » ! Avec sa main, et plus particulièrement son pouce, il commence alors à fortement appuyer sur mon moyen fessier. Selon lui, bien que douloureux, c’est efficace : en sollicitant et en frottant vigoureusement la zone inflammée, cela permet au tendon de réagir pour mieux cicatriser… en tous cas ce qui est sûr, c’est que j’ai dégusté ! En constatant à quel point je suis raide et tout en « tension », le bon cocktail pour l’ostéopathe c’est eau à volonté, mélangé à de longs étirements.

 

Coup de pouce !

Ce matin, jog de 35mn, rien n’a changé. Je dirai même que je ressens encore le « coup de pouce » de l’ostéopathe ! La douleur au niveau du moyen fessier est bien présente. Je crois qu’il va falloir être patient et faire avec cette tendinite. Et après tout, faut voir le bon côté des choses car comme dirait l’expression, « no pain, no gain » !

Publié dans Forme

Commenter cet article