Noreddine Khezzane : un touche-à-tout de génie !

Publié le par © Fred

Noreddine-Kezzhane.jpgDu Triathlon à la piste, en passant par le cross ou la route, Norredine Khezanne est un coureur qui a plus d’une corde à son arc. Vraie « flèche »,  il multiplie les performances et truste les podiums. Norredine est un athlète émérite qui brille autant par ses chronos que par sa gentillesse, sa simplicité et son humilité. Interview !

 

Tu as démarré la course grâce au triathlon que tu as pratiqué pendant 12 ans. Pourquoi  la course à pied a pris le dessus ?

La pratique du triathlon demande beaucoup de temps et d’énergie. Comme j’avais fait le tour avec environ plus de 200 participations sur divers triathlons, ironmans et autres duathlons, il était temps de tourner la page. ..

 

A l'aune de tes 45 ans, qu'est ce qui te pousse encore à courir ?

Depuis tout petit, je fais du sport, que ce soit en loisir ou en compétition. C’était naturel pour moi. Aujourd’hui, c'est devenu une nécessité pour une bonne hygiène de vie, les échanges avec des sportifs de tous horizons et tous niveaux. J’ai beaucoup de chance d’avoir gardé la forme et la santé. Je reste encore motivé parce que j’aime encore suffisamment ce sport. Donc j’ai envie de me faire mal … et j’adore la compétition !

 

Justement, quels sont tes prochains objectifs ?

Les championnats de  France de cross 2013 ! L’année dernière j’avais  fini  4eme Français, mais dans la même seconde que le 1er ! J’avoue que j’ai encore les boules… 

 

Le cross, c’est ton dada…

Khezzane crossAbsolument ! J’ai toujours eu la fibre pour les cross, peut-être parce qu’à ma première participation à un cross, je l’ai remporté !  J’avais 23 ans, c’était à Villeron (dans le Val d’oise). J’ai gagné sur le fil… comme d’habitude ! C’est là que j’ai compris qu’en cross,  rien n’était  jamais acquis. C’est un effort violent, qui demande une bonne maitrise de soi dans l’effort, de la technique. Il faut avoir le sens du placement. Le cross c’est l’esprit compétition,  et à la sortie d’une saison de cross, tu peux réussir des bons chronos sur 10km ou semi.

 

De plus en plus de monde participe à des courses. Quel regard portes-tu sur ce phénomène ?

Chaque ville organise une course, pour ma part je trouve cela bien.  C’est une belle motivation pour voyager et ça redore le blason de chaque ville.

 

Les vétérans trustent souvent les podiums… La  nouvelle génération de coureurs te semble-t-elle moins forte ?

Effectivement, il y a moins d’engouement chez les jeunes, donc  forcément moins de densité en senior.  Plus de 50 % de licenciés ont plus de 40 ans et, au final sur les courses, beaucoup de vétérans sont devant. A mon avis, il faut un caractère ludique aux séances de piste : un jeune qui  ne s’amuse pas est un coureur qui passera des baskets à la console de jeu ! 

 

Combien de fois par semaine t'entraines-tu ?

Je m’entraine 6 fois par semaine, ce qui représente en moyenne 70km. Je suis fainéant sur les footings mais je privilégie la qualité, notamment mon point faible qui est  le seuil.

 

Noreddine-KHEZZANEAvec quelles chaussures running t'entraines-tu ?

L’important est de se sentir à l’aise dans ses baskets !  Il faut une paire avec de l'amorti qui absorbe bien les chocs. Grâce à mon partenaire,  Brooks, je suis très bien équipé. Pour mes entrainements, il me paraissait important de m’équiper avec des chaussures de Trail afin de passer un hiver les pieds au « chaud ».  Brooks ma équipé de la célèbre "Cascadia", une paire qui possède de la stabilité, du confort et qui est ultra-polyvalente. Avec la nouvelle version 7, j’effectue des séances sur cotes à  la base de Cergy. J’ai pu « envoyer » même sur le haut de la longue cote.

 

Et pour les compétitions ?

Cette année sur mon 1er 10 kilomètres j’ai couru en 31’30 au 10km avec les "Pureconnect". De vrais chaussons avec une esthétique irréprochable !

 

Ton plus beau souvenir en course à pied ?

J’en ai deux. Ma 3eme place aux championnats de France 2011 de cross vétéran et le titre national vétéran sur 10km en 2007.

 

Le moins bon ?

Un abandon au marathon de Londres en 2005, j’avais mal au ventre. Du coup le lendemain matin, je me suis inscrit au marathon de Chicago que j’ai terminé en 2h29’51 !

 

As-tu un athlète « modèle » ?

Plus jeune,  je n’étais pas coureur mais je suivais les exploits du champion Olympique du 1500m Noureddine Morceli qui a réalisé sept records du monde.  Pourquoi lui ? Parce qu’il était au sommet du demi-fond mondial et  qu’il est Algérien, comme moi... (j’ai la double nationalité). 

 

 

khezzane-piste.JPGSes résultats en 2012 :

Cross vétéran :

1er Championnats du Val d’Oise, régional et champion LIFA .

4eme français aux championnats de France 2012

 

Route :

Sur le 10km : 31’31 à Aubergenville et 31’45 à Lille

 

Piste :

3000m steeple vétéran : 9’36’’ (Vice-champion de France à Fougères)

5 000m : 15’15’’ (St Maur)

 

Ses records sur piste (qui sont venus après 40 ans !)

1500 m :  4’02’’

3000 m  steeple :  9’28’’

10 000 m : 31’21’’

Publié dans Interviews

Commenter cet article

SUQUET 22/12/2012 09:51


Hi,


Sympat ton interview Fred......je connais bien Noreddine. Nous nous cotoyons sur les circuits des cross hivernaux. Au delà de l'adversité, il est devenu un copain pour qui j'affectionne une
grande sympathie. Un "gars cool", ouvert aux autres et d'une grande gentillesse. A mes yeux, il est également un athlète hors pair, déterminé et talentueux. Et par dessus tout, il est passionné
par ce qu'il fait.


Il est respecté de tous dans le milieu de la course à pied et reste un exemple pour notre sport.


 Noreddine Khezzane est devenu la référence chez les vétérans et restera notre "icone" pour encore longtemps.!!.


@+ sur les sentiers de gadoux.


Christophe SUQUET

© Fred 24/12/2012 18:10


Thanks brother! You're right, Noreddine est un exemple, un soldat hors pair, un Vétéran des combats acharnés sur tous les terrains de France et de Navarre !