Départementaux de cross : le déclic !

Publié le par © Fred

cross-andilly.jpgCe 15 janvier 2012 avaient lieu les championnats départementaux de cross à Andilly (95). Et en ce beau dimanche ensoleillé, il ne fallait pas avoir oublié ses pointes ! En arrivant sur le site de l’épreuve, je comprends que cela ne va pas être une pure partie de plaisir : la gadoue, malgré une semaine de soleil, est belle et bien au rendez-vous !

 

Plus d’une centaine de concurrents se présentent, pieds dans la boue, sur la ligne (virtuelle) de départ. Après deux ans d’absence sur cross, je ne fais aucun « plan » de course et pars à « la sensation ». Les premières minutes, les sensations sont plutôt bonnes. La boue ne me freinent pas tant que ça et je passe les côtes assez facilement. Au terme de la première petite boucle, je suis confiant mais reste prudent car 4 grandes boucles m’attendent à présent.

 

L’étoile du « Béranger »

A une vingtaine de mètres devant moi, j’aperçois Gérard Béranger, un collègue de club. Je suis surpris qu’il ne soit pas plus loin devant. Je suis encore plus étonné de constater qu’Olivier Hermouet et Manuel Gomes, deux autres collègues de l’EACPA, pourtant bien meilleurs que moi, soient dans mon dos. Serai-je parti trop vite ? Je n’en ai pas l’impression et essaie tant bien que mal de conserver l’écart avec Gérard. Les encouragements des uns et des autres le long du parcours me donnent du baume au cœur. Dans l’avant dernier tour, Manuel me dépasse et je ne peux riposter à son accélération. Il rejoint assez vite Gérard qui doit maintenant être à une cinquantaine de mètres. Je suis surpris par l’accélération de Manu et je ne peux riposter. Il ne reste plus qu’un tour et j’aperçois toujours au loin mon « étoile » Gérard. J’essaie de toujours l’avoir dans le viseur et de m’accrocher tant que je peux.

 

Triple (EACP)A

Il ne reste plus qu’une grande boucle à parcourir. Comme à chaque tour, je profite des quelques passages en descente pour accélérer et rattraper les concurrents devant moi. Peu à peu, je regagne du terrain sur le duo Gérard et Manu. Peu à peu, l’espoir fou de les rejoindre me gagne. J’ai encore du jus, et j’en fais bon usage. Dans la dernière butte à grimper, je les rattrape. Gérard glisse, je l’agrippe et l’aide à monter la butte. Nous formons un beau trio à seulement 200 mètres de l’arrivée. Mon passé de pistard me permet d’accélérer dans ces derniers mètres et de finalement me classer 27ème, juste devant Gérard et Manu.

 

Le déclic ?

Cette place me permet de me qualifier pour les régionaux le 29 janvier prochain. Sur un parcours très boueux, où l’on pataugeait et s’enfonçait très facilement, ma puissance musculaire et ma foulée dynamique, qui me desservent traditionnellement sur route, m’ont aujourd’hui rendu service. Elles m’ont permis de terminer devant mes collègues de club, chose que je n’aurais jamais pu imaginée. Si la hiérarchie devrait être rétablie très bientôt, ce beau résultat aura au moins pour mérite de me « décomplexer ». Yes, j’ai encore du potentiel dans les jambes !! Et si, en ce dimanche 15 janvier, le déclic tant attendu était arrivé ? Réponse dans les prochaines semaines !

 

 fred gérard

Avec Gérard, sourires aux lèvres !

 

 equipe cross

 Le Groupe EACPA

Publié dans Courses

Commenter cet article

SUQUET 16/01/2012 19:32


Félicitations Fred. Ton courage, ta persévérence et le fruit de ton travail te récompensent par cette belle performance. Il faut
continuer dans ce sens tout en restant lucide et patient pour la suite à venir.


Bonne continuation dans tes entrainements....


Sportivement,


Christophe SUQUET