Impro, pas un pro !

Publié le par © Fred

fred dossard22 décembre, 18h. A peine une heure que nous sommes arrivés à Bruxelles chez Zora, la sœur de ma femme, que me voilà déjà en train d’arpenter, running aux pieds, les allées du quartier de « l’Atomium ».  La nuit et la pluie fine m’avaient pourtant presque dissuadé de sortir. Mais j’ai finalement improvisé une séance. Et l’improvisation a parfois du bon…

Au beau milieu de mon footing de 40mn, je découvre une arche "départ" et une autre "arrivée".

« Tiens… » me dis-je, on dirait qu’une course va avoir lieu. Aussitôt rentré, je pars à la pêche à l’info sur le net. Verdict :  les 10km de Bruxelles se dérouleront ce dimanche 23 décembre ! Le départ aura lieu à quelques pâtés de maison. Après quelques secondes d’hésitation, je décide de participer à la course de 5km dont le départ sera donné à 11h15.


Il est à peine plus de 10h le lendemain, quand je pénètre dans le stade du « Roi Baudouin » (anciennement stade du Heysel, qui fut le théâtre du fameux « drame du Haysel » en 1985…) pour m’inscrire à l'improviste à la course. Mon dossard est le 2863. Ca n’a rien d’un dossard élite mais je suis loin d’être un pro. Aujourd’hui, tout est dans l’impro et j’en ai bien le look ! Ma tenue d’échauffement sera, une fois n’est pas coutume, aussi ma tenue de course ! Le stade étant situé à quelques encablures de la maison, je rentre pour épingler mon dossard et boire un coup. Il est 10h30 et je sors pour mon footing d’avant course.

Un parcours « Walloné » !    
Courses 0720Avant le départ, j’interpelle un coureur, Eddy Blehaut, pour l’interroger sur la physionomie du parcours que j’ignore complètement. Impro encore ! « Il y a quelques côtes, mieux vaut partir tranquillement », me prévient-il.  Effectivement, après un hectomètre de course, la 1ère longue côte se présente à nous. Celle-ci ne m’empêche pas de franchir la 1er km sous les 3’25’’ ! Pourant, au fil des km, ça se corse. On sent qu’on est proche de la Wallonie : le parcours est bien vallonné…le belge aime la côte dis donc ! Pas moi. Je cours seul, mon allure ralentit mais j’essaie de garder le contact avec un concurrent qui me précède d’une dizaine de mètres. Je n’ai jamais fait une course de seulement 5 km avec autant de côtes et de relances.

 

IMG 0722A 200m de l’arrivée, toute la famille est là pour m’encourager. Ca fait plaisir et ça donne du baume au cœur ! Je franchis finalement la ligne en 18’53’’, derrière 13 concurrents. Une minute plus tard, Eddy en termine à son tour. Je le félicite, on échange quelques mots avant de se quitter. Moi je retrouve les miens. Mes enfants sont heureux et veulent rentrer à la maison en courant avec moi ! Super, on improvise (impro toujours) un jogging (ou plutôt du trot…) tous les trois. Moins d’un kilomètre est à parcourir. Ma fille craquera la première. Elle finira sur mes épaules. Impro finale !

 

julie-arrivee-10km.jpg

Voir le classement

Publié dans Courses

Commenter cet article